Indonésie

Bali : Bilan, Budget, Itinéraires 3 semaines

Nous allons essayer de vous détailler le budget de manière à ce que les chiffres soient un peu plus compréhensibles. Pour vous donner une idée notre budget journalier s’est élevé à 23,80€ par personneIl faut savoir que Bali n’était absolument pas prévu dans notre voyage, nous avons saisi l’occasion de rejoindre des amis qui y passaient leurs vacances ! Aussi, les 2 mois aux Philippines nous avaient beaucoup fatigués et nous avions besoin de repos et de confort donc cela tombait très bien. Nous avons alors quitté le Sulawesi, où nous devions rester un mois à l’origine, et direction Denpasar à Bali.

Le budget logement à Bali

Nous avions besoin de confort sur Bali pour récupérer un peu de nos 2 mois aux Philippines donc nous avons choisi des établissements en fonction de cela.

Néanmoins nous ne voulions pas exploser notre budget, surtout que Bali est réputé pour offrir un excellent rapport qualité/prix sur ses logements !

Sur nos trois semaines à Bali nous avons séjourné dans 3 établissements différents , nous avons à chaque fois été très satisfaits des prestations.

Voici les établissements où nous avons logé :

  • Bale Bali Inn à Ubud, 21€ la nuit pour deux personnes avec les petits déjeuners (7 nuits), prix négocié sur place (350000 roupies au lieu de 400000 roupies) ils gardent 3 chambres qu’ils ne mettent pas sur Booking, parfait si vous arrivez comme nous sans logement !

Il s’agit d’une Guesthouse, les propriétaires sont absolument adorables et l’emplacement est top ! Les chambres sont propres, confortables et petit bonus avec la salle de bain d’extérieur.

  • Embang Homestay à Sidemen, 21€ la nuit pour deux personnes avec petit déjeuner (2 nuits), prix négocié sur place également (350000 roupies au lieu de 450000 roupies).

La vue de la chambre est sublime, vous êtes au calme directement dans les rizières et le restaurant sert d’excellents petits plats !

  • Puri Canggu Villas and rooms à Canggu, 19€ la nuit (14 nuits), nous avions réservé en avance celui-ci étant donné le nombre de nuits qu’on voulait y passer !

Les chambres sont immenses, propres, la piscine est très belle et vous êtes directement sur la route principale donc très pratique pour aller en ville en scooter (comptez 15 minutes à pied).

Pour le budget logement nous avons dépensé 9,50€ par jour et par personne.

Le budget transport à Bali

Nous n’avions rien prévu avant d’arriver à Bali au niveau des endroits où aller mais nous ne voulions pas changer trop souvent de villes.

En effet, Bali est une île assez petite et nous voulions nous déplacer au maximum en scooter. Surtout que la circulation sur l’île est bouchée à toutes heures de la journée, en voiture comptez un temps de transport multiplié par 2 voire 3 comparé au scooter !!

Donc nous avons seulement séjourné dans 3 villes afin de réduire les transports entre elles et le temps perdu. Pour vous déplacer, les bus sont quasiment inexistants donc ce sera taxi privé !

Il faut savoir que les prix sont fixés par voiture et non en fonction du nombre de personnes à l’intérieur donc c’est très avantageux quand vous êtes plus de deux !

Voici le détail de nos trajets pendant ce séjour :

  • Ubud —> Sidemen en taxi partagé (150000 roupies pour deux personnes, voiture = 300000 roupies)
  • Sidemen —> Canggu en taxi partagé (200000 pour deux personnes, voiture = 400000 roupies)

Tous les autres trajets se sont effectués en scooter.

Pour cette partie de budget nous avons payé 0,45€ par jour et par personne.

Les transports au sein des villes

Pour Ubud et Sidemen nous avons fait beaucoup de choses à pied mais le scooter n’était jamais très loin ! Et pour Canggu c’était scooter obligatoire.

Le budget consacré à la location des scooter se trouve dans la partie « loisirs » pour nous et pas dans la partie « transport au sein de la ville ».

Nous n’avons pas croisé de tuktuk dans les villes balinaises, il n’y a quasiment que des taxis en voiture ! Cela participe beaucoup aux immenses embouteillages des villes d’ailleurs.

Donc si vous voulez vous déplacer dans les villes sans prendre de scooter ce sera vos pieds ou un taxi !

À Bali le réseau Grab est très développé mais attention, les taxis leur font la guerre car les prix sont très compétitifs donc soyez discrets sur ce point si vous ne voulez pas les froisser !

Personnellement on vous conseille les Grab à 200%, vous téléchargez l’application gratuite, vous commandez votre Grab et il arrive dans les minutes qui suivent à un prix défiant toute concurrence !

C’est l’idéal si vous êtes nombreux ou plus de 2, si vous êtes seul vous pouvez utiliser l’application GoJek, ce sont les taxis à scooter. 

Nous n’avons pas fait beaucoup de trajets en taxi, seulement les 3 suivants :

  • Aéroport Dempasar —> Ubud (280000 roupies pour deux)
  • Canggu —> aéroport Dempasar (250000 roupies pour deux)
  • Canggu —> Kuta (70000 roupies pour 7 en Grab) puis Kuta —> Canggu (200000 roupies pour 7 en taxi)

Pour ces trajets nous avons eu un budget moyen de 0,75€ par jour et par personne.

Le budget alimentation à Bali 

Alors là on s’est fait plaisir ! Les bons restaurants ne manquent pas à Bali, loin de là !!

Nous avons tout de même fait attention à ne pas faire exploser le budget sur cette partie là donc on se faisait vraiment plaisir mais on privilégiait des restaurants moyennement chers.

Nous avons dépensé en moyenne 10,90€ par jour et par personne pour manger, ce qui n’est pas grand chose par rapport à tout ce que l’on a pu manger ! On a eu l’impression de passer notre vie à table pendant 3 semaines !! La prise de poids qui a suivi en est la preuve.

Voici la liste de nos restaurants/cafés coups de cœur :

  • Umah Pizza à Ubud, des pizzas au feu de bois, très bonnes, bien garnies et vraiment pas chères !
  • Daily Baguette à Ubud, parfait quand vous en avez un peu marre des restaurants, vous achetez une baguette et un peu de fromage (ils en vendent sur place) et le tour est joué ! Les pâtisseries sont très bonnes et les prix sont vraiment convenables.
  • Monsieur Spoon à Canggu, boulangerie française, les pâtisseries sont à tomber par terre, meilleures que certaines que nous avons pu manger en France ! Toute la carte donne envie et les prix sont corrects
  • Pizzeria La Fabrica à Canggu, des pizzas délicieuses au feu de bois avec une pâte extra fine, nous en commandions 3 pour deux personnes ! Des produits de qualités mais des prix un peu salés !
  • Pizzeria Warung Ava à Canggu, vous pouvez commander des pizzas géantes, la pâte croustille à souhait et elles sont bien garnies. Les prix sont tout à fait corrects par rapport à la qualité !
  • Oka’s café à Canggu, si vous voulez tester les fameux « bowl » de Bali ou les shake fruités à moindre coût alors c’est le bon endroit ! Les pâtes au pesto sont très bonnes également et beaucoup moins chères que dans les restaurants italiens alentours.
  • Mexicain Butulnut café à Canggu, si vous avez une faim de loup et que vous ne voulez pas trop dépenser alors c’est le compromis parfait ! Les plats sont très bien servis, variés, beaucoup de choix végétariens et les prix sont très abordables.

Le budget activités

Un seul mot : le scooter !!

A Ubud la ville est plutôt petite donc vous pouvez vous permettre de faire beaucoup de choses à pied. Mais si vous voulez vous éloigner de la masse touristique il n’y a rien de mieux que le scooter, il suffit de sortir de quelques kilomètres de la ville et vous vous retrouvez seuls dans les rizières alentours.

—> location scooter : 60000 roupies / jour (pour l’essence comptez entre 8000 et 10000 roupies le litre, elle est moins chère en station que dans les bouteilles vendues en ville).

Pour Sidemen, nous n’avons pas loué de scooter car le temps n’était pas au rendez-vous, nous avons simplement fait une longue balade à pied. L’endroit est très calme, perdu dans les rizières et la campagne balinaise, les balades à pied sont donc très agréables. Si le temps l’avait permis nous aurions loué des scooters pour explorer la partie Est de Bali, et notamment aller au pied du Mont Agung que vous voyez de la ville.

Pour Canggu, il nous fallait un scooter pour aller manger donc nous avons loué un scooter tous les jours. Cette ville était un « camp de base » pour visiter les alentours mais surtout les points d’interêt de Bali donc nous n’avons pas compter les heures passées sur le scooter !
C’est depuis Canggu que nous avons visité l’île, que ce soit Munduk, Uluwatu, les rizières de Jatiluwih ou encore Pura Lempuyang… Nous faisions tout depuis Canggu !
Sur place, sans aucun itinéraire de prévu, nous nous sommes rendu compte que tout était facilement faisable au jour le jour ! La facilité est l’un des avantages de Bali ! 

—> location scooter : 50000 roupies / jour

Voici les activités payantes que nous avons effectuées à Bali :

  • Monkey Forest à Ubud (50000 roupies par personne), honnêtement il s’agit d’une attraction chère pour ce que c’est, le site est petit et les singes agressifs aux vues des comportements des touristes. Vous pouvez voir quelques singes aux entrées de la forêt sans avoir à payer, ils sont dans les arbres près des entrées/sorties.
  • Cascade Nung Nung à 37 km d’Ubud (22000 roupies pour deux)
  • Temple à Sidemen (40000 roupies pour deux), attention le temple est souvent fermé et la vue n’est pas très dégagée
  • Temple de Lempuyang (20000 roupies pour deux, prix de la location des tenues, le prix de l’entrée est sous forme de donation)

En comptant ces 4 attractions payantes, les 17 jours de location des scooter avec l’essence et quelques parkings payants (pour se garer facilement à Canggu) nous arrivons à un budget journalier de 1,70€ par personne.

Le budget « extra voyage »

Nous avons fait entrer dans cette catégorie tous les extras itinérants au voyage comme les produits de beauté (gel douche, shampoing, etc..), le service de nettoyage des vêtements ainsi que les cartes sim locales.

Pour nos trois semaines à Bali nous avons acheté une carte sim à 150000 roupies pour 11 giga d’internet.

Et pour ce qui est du nettoyage des vêtements, il faut compter entre 7000 roupies et 10000 roupies par kilo de linge sale.

Notre ressenti général sur Bali

Bali par Estelle

« Je dois avouer que Bali ne faisait pas du tout partie des endroits où j’avais envie d’aller pendant ce voyage, j’ai toujours du mal à être motivée pour visiter les endroits où tout le monde va ! Mais il s’est trouvé que nous étions fatigués au bout de 6 mois de voyage et nous ne nous sentions pas prêt à affronter encore un mois à galérer à trouver à manger, à dormir dans des logements sans eau chaude ou sans confort ou encore à enchainer des heures et des heures de transport ! De plus des amis à nous venaient d’arriver sur Bali pour leurs trois semaines de vacances donc nous avons été les rejoindre avec plaisir.

Nous venions de passer quelques jours en Sulawesi et j’ai donc été très surprise en sortant de l’aéroport de Denpasar ! Je n’avais plus du tout l’impression d’être dans le pays où j’étais quelques heures plus tôt, l’Indonésie ! Aucune ressemblance avec la grande ville de Makassar, tout est hyper développé, les bâtiments sont récents et modernes, les voitures sont en parfais état, les routes sont larges et goudronnées partout, bref j’ai eu l’impression d’avoir quitté l’Indonésie !

En fait j’ai eu ce sentiment d’enclave pendant tout le séjour et encore aujourd’hui en visitant les autres îles qui composent l’Indonésie. Bali est une île à part, déjà le fait que ce soit la seule île d’Indonésie qui ne soit pas majoritairement musulmane change beaucoup de choses au paysage ! Il n’y a pas de tuktuk comme on peut les croiser dans le reste de l’Aise, ici pour se déplacer c’est taxi tout confort.

Après avoir passé ces constats nous avons pu apprécier tout ce que Bali a à offrir niveau logements confortables, bons petits restaurants et boutiques en tout genre. Nous avons dû prendre au moins 3 kilos en trois semaines à se faire autant plaisir sur la nourriture ! Après deux mois de riz/oeufs aux Philippines cela faisait un bien fou !

J’adore les villes car elles ont beaucoup à proposer et on y trouve tout ce dont on a besoin mais j’avoue préférer les grands espaces de nature où l’on se sent seuls au monde ! Du coup j’ai bien aimé me balader dans les rizières en nous éloignant des villes, la côte au niveau d’Uluwatu est très chouette à scooter et le nord de l’île est très paisible et beaucoup plus sauvage. J’ai apprécié le fait d’être dans une ville développée pour y manger et dormir, et le fait qu’en faisant 30 à 40 kilomètres en dehors on se retrouve dans les campagnes très vertes de Bali.

En conclusion j’ai apprécié les trois semaines passées sur Bali, cela a constitué une bonne pause repos pour nous. Cet endroit est très bien pour voyager quand on a un peu peur d’aller aussi loin car on retrouve tous ses repères occidentaux mais je ne sais pas si j’y retournerai un jour ! »

Bali par William

« Bali n’était absolument pas une destination qui m’attirait et après ces 3 semaines à Bali je comprends pourquoi certains aiment et d’autres détestent.
Après plus de 6 mois à voyager la fatigue physique et mentale se faisait ressentir nous avions donc besoin de vacances !

Pour moi c’est comme ça que nous devons voir Bali, comme des vacances. À Bali tout est simple, tout est fait pour le tourisme, on y mange bien, le rapport qualité prix des logements est super, on s’y repose, on ne se prend pas la tête. C’est pour cela qu’au final j’ai bien aimé Bali car je suis arrivé avec cet esprit. C’est clair que si j’étais arrivé dans un esprit de découverte, d’en prendre plein les yeux, d’un dépaysement total, de découvrir l’Indonésie j’aurais été totalement déçu et j’aurais surement détesté Bali.

Il y aussi des choses que je n’ai pas aimé sur Bali… Les plages par exemple ne sont vraiment pas belles. Les nids et les balançoires qui gâchent le paysage, bon c’est du marketing, quand on voit une photo avec un nid on sait de suite que c’est Bali. Le traffic routier sur l’île est infernal, des bouchons tout le temps, même en scooter on avance pas…

Et aussi le fait que les Balinais n’aient pas la même définition du mot « donation ». Pour eux une donation est une manière détournée de faire payer un droit d’entrée en te faisant croire que tu as le choix du montant mais en réalité tu n’as pas vraiment le choix ! Une donation est censée être une participation que tu fais le choix de donner ou non selon ton appréciation du service ou de la prestation. Mais la bas il faut que tu la donnes avant même de rentrer donc cela devient des frais d’entrée, soyons honnête et précis sur les mots. »