Philippines

Leyte : L’île peu fréquentée des Visayas

Leyte est une magnifique et immense île située au Nord Est de Cebu, beaucoup moins touristique que sa voisine ! Il y a énormément de choses à faire sur cette île, notamment des sorties en mer pour découvrir les richesses des petites îles autours mais aussi de belles plongées dans les jardins de corail.

Dans cet article nous vous expliquons comment vous y rendre, ce que vous pouvez y faire et comment vous déplacer sur l’île de Leyte.

Comment aller sur l’île de Leyte ?

Le plus simple pour rejoindre l’île de Leyte est de prendre un ferry entre Cebu et Maasin. Le ferry ne met que quelques heures pour rejoindre cette destination.

Ce que nous avons fait pour rejoindre Leyte

Nous étions sur l’île de Malapascua, au Nord de Cebu , quand nous avons décidé de nous rendre sur l’île de Leyte pour pouvoir dans un premier temps visiter Kalangaman Island.

Nous avons donc repris le petit ferry jusqu’à Maya (point de départ pour l’île de Malapascua) et ensuite pris le bus qui allait à Cebu, le but étant de descendre à Bogo, à 15 minutes du terminal de bus de Maya.

De Bogo il faut alors se rendre sur le pier avec un petit tuktuk qui vous attend (2 minutes et 20 pesos pour le trajet depuis la descente du bus) et de là vous pouvez acheter votre ticket de ferry, direction Palompon.

Le départ du ferry est à midi et le ticket coûte 120 pesos par personne, le trajet est plutôt rapide et vous aurez peut-être la surprise de voir des dauphins pendant celui-ci !

 

Que faire à partir de Palompon ? Kalangaman Island !

Vous êtes donc arrivés dans la petite ville de Palompon, cette ville n’a pas vraiment de charme mais elle est le point de départ d’un Island hoping pour aller sur l’île de Kalangaman.

  • Nous avons dormi dans une petite Guesthouse proche du port pour 800 pesos la nuit à deux, il n’y a pas beaucoup de logements dans cette ville !
  • Pour manger il n’y a pas beaucoup de choix non plus, vous trouverez quelques « street food » dans la rue parallèle au port le soir, un petit fast-food local de burger, un café plutôt sympathique dans la rue de notre logement et un supermarché plutôt conséquent pour acheter les bricoles dont vous avez besoin.
  • Pour aller sur Kalangaman vous avez devez vous rendre sur le port la veille afin de demander s’il reste des places disponibles sur les bateaux le lendemain. Si oui alors il vous suffira de revenir le lendemain matin et de vous acquitter des frais environnementaux ainsi que des places sur le bateau.

Si les bateaux sont tous pris, comme cela a été le cas pour nous, alors il vous suffit de revenir le lendemain matin vers 6h pour vous joindre à un groupe sur un bateau. Nous avons rejoins une famille entière Philippines qui venait passer la journée sur l’île, ils étaient absolument adorables et nous avons passé une superbe journée !

Les repas et l’eau ne sont pas inclus donc vous devrez prévoir tout ceci la veille, sur le port vous trouverez de quoi emporter à manger le matin même au cas où.

  • Les prix sont fixés par bateau, donc plus vous êtes de personnes présentes sur le bateau et moins vous paierez cher par personne. Nous avons payé 380 pesos pour deux pour la journée et 1000 pesos pour deux pour les frais environnementaux (500 pesos par personne) car il s’agit d’une île protégée.

La journée commence donc vers 7h, pour rallier l’île de Kalangaman 30 minutes suffisent, vous serez parmi les premiers à y arriver donc c’est un pur plaisir !

L’attraction principale de cette île est son banc de sable immense, vous pourrez le voir à marée basse le matin en arrivant, puis en début d’après-midi il disparaîtra quasiment complètement avec la marée haute !

L’île est très propre et remplie de palmiers, l’eau est chaude et translucide, et vous pouvez même y camper si l’envie vous dit !

Le retour s’effectue en fonction des envie des personnes sur le bateau, en général sous les coups de 14-15h.

Pour continuer ce petit périple sur Leyte vous pouvez vous rendre le lendemain matin au centre de la ville d’où partent les vans, unique moyen de transport en commun sur l’île, et prendre un van direction Inopacan.

Pour cela il faudra que vous preniez un premier van en direction d’Ormoc (220 pesos pour deux personnes) et à Ormoc un deuxième van en direction d’Inopacan (441 pesos pour deux personnes).

 

Que faire à partir d’inopacan ? Cuatro Islas ! 

Inopacan est une toute petite ville, elle est le point de départ d’un autre Island hoping, celui des « Cuatro islas ».

  • Nous avons dormi dans le seul petit hôtel de la ville, les chambres sont très confortables d’ailleurs . Pour 800 pesos la nuit pour deux nous avions la climatisation, le wifi et l’eau chaude !
  • Pour manger vous n’avez pas beaucoup de choix non plus ! Vous avez un petit restaurant qui sert les plats locaux (essentiellement de la viande) avec du riz ainsi que des poulets rôtis, un petit stand de street food qui sert essentiellement des brochettes de viandes et un fast food de burger (fermé quand nous y étions pour faute de stocks suffisants). On doit avouer qu’en tant que végétariens on a pas mangé grand chose pendant ces deux jours !!
  • Pour visiter les « cuatro islas » vous devez vous rendre sur le petit port le matin même afin de vous joindre à un groupe (pour payer moins cher) ou de prendre un bateau privé (que vous pouvez réserver avant). Les premiers départs s’effectuent à 6h donc veillez à y être avant pour trouver un équipage, sinon vous avez d’autres départs au fil de la matinée !

Nous avons payé 700 pesos pour deux personnes pour effectuer cette sortie, là encore le prix est fixé par bateau donc plus vous êtes nombreux sur le bateau et moins vous paierez cher.

Dans ces 700 pesos sont inclus les frais environnementaux, ils sont censés être de 50 pesos par personne mais apparement le prix est de 100 pesos par personne pour les étrangers. Donc nous avons payé 200 pesos pour les frais environnementaux et 500 pesos pour la journée sur le bateau.

Encore une fois l’eau et les repas ne sont pas inclus donc pensez bien à tout emporter avant le départ !

Parmi les quatre îles où vous allez, la première est juste un passage de quelques minutes pour payer les frais d’entrée, la deuxième est une île habitée par les pêcheurs donc les bateaux ne s’y arrêtent pas forcément ou ils peuvent vous demander de l’argent en plus pour cela !

La troisième est très jolie et nous y avons trouvé une des plus petite et jolie plage de Leyte, quant-à la quatrième et dernière île, il s’agit de la plus belle où vous passerez le plus de temps. Vous pourrez donc y manger et vous baigner dans l’eau chaude et cristalline ! En revanche malgré les frais environnementaux payés, nous y avons trouvé quelques déchets à la différence de Kalangaman.

Donc si vous ne voulez pas être déçus, dites-vous que vous partez pour la visite de deux îles, et non quatre comme le nom l’indique !

La prochaine étape est la petite ville de Padre Burgos, pour vous y rendre il faudra que vous preniez un van d’Inopacan à Maasin (160 pesos pour deux personnes) puis un transport depuis Maasin à Padre Burgos. Nous avons opté pour le mini bus, il s’agit d’un transport public local qui vous arrête là vous souhaitez et qui ne coûte rien du tout, à la différence des tuktuks qui nous proposaient des prix hallucinants ! Nous avons payé 80 pesos à deux pour faire ce trajet jusqu’à Padre Burgos, arrivés dans la petite ville il vous suffit alors de prendre un tuktuk pour vous rendre à votre hôtel (si vous en avez un) ou simplement sur la baie où se situent tous les hôtels. Les prix des tuktuk sont les prix que les locaux paient donc un prix dérisoire (20 pesos pour le trajet d’un km).

 

Que faire a padre Burgos ?

Padre Burgos est une petite ville du sud de Leyte, tous les logements se situent le long de la baie de Sogod située à 1km de la ville, ce sera à cet endroit que vous logerez.

Sur place il y en a pour tous les prix, tous les établissements sont équipés d’un centre de plongée pour explorer la richesse des fonds marins locaux mais aussi et surtout pour aller observer les requins baleine. Effectivement, la baie de Padre Burgos est un lieu de passage pour les requins baleine lors de leur migration, pendant la saison ce sont alors des centaines de ces mammifères qui passent par ici.

Les établissements proposent des excursions à la journée (en snorkeling, la plongée bouteille n’étant pas autorisée avec les requins baleine) sur les bateaux pour avoir une chance d’observer ces magnifiques géants.

S’il vous plaît, évitez absolument d’aller voir les requins baleine à Oslob, ils sont nourris à ne plus en pouvoir par les organismes touristiques afin qu’ils soient toujours sur place pour plaire aux touristes ! Le fait de les nourrir les perturbent complètement dans leur migration, ils n’effectuent plus de déplacements et restent à cet endroit au lieu de suivre le cours normal de leur vie. Ils sont alors assaillis chaque jour de centaine de touristes prêt à tout pour avoir le meilleur selfie, c’est bien triste.

Ici les requins baleine suivent simplement leur chemin migratoire donc vous ne les dérangez pas et ils ne sont pas appâtés par de la nourriture à outrance.

  • Nous avons dormi 4 nuits sur place au Peter Dive Resort pour 880 pesos la nuit, il s’agissait d’une chambre avec salle de bain partagée mais nous avions la climatisation, le wifi et de l’eau chaude pour les sanitaires. L’établissement est équipé d’une jolie piscine, d’un centre de plongée, et est situé le long de la mer !
  • Pour manger, il y a un restaurant au sein de l’établissement qui sert de très bons plats préparés avec des produits frais et pour des prix tout à fait corrects. Il n’y a pas de restaurants ailleurs que dans les hôtels donc soit vous mangez au sein du votre, soit vous allez dans un autre hôtel. Vous pouvez également vous rendre dans la ville de Padre Burgos à 1km de là mais l’offre n’est pas très développée pour la restauration, en revanche vous trouverez une multitude de petites boulangeries locales !
  • La plongée : Pour les plongeurs l’endroit est idéal pour observer les splendides « jardins de coraux » qui font la réputation de cette partie des Philippines. L’établissement organisaient des sorties tous les jours sur des sites différents de la baie ainsi que des alentours. Pour deux plongées quotidienne avec la location de l’équipement, comptez 3300 pesos par personne.
  • Le snorkeling : Si vous ne plongez pas en bouteille vous pouvez tout de même profiter de la grande variété de coraux qu’offrent les sites. Vous pouvez donc aller sur la bateau avec les plongeurs et l’équipage vous déposera sur les plus jolis sites de snorkeling pendant les plongées. Comptez 500 pesos par personne pour deux plongées, équipement inclus.
  • Observer les requins baleine : Cette sortie n’est proposée que lors de la saison de migration de ces mammifères, nous sommes arrivés une semaine après la fin de cette saison et ils ne proposaient plus de tours pour les voir. La saison de migration est de novembre à mai, vous pourrez en observer des centaines si vous êtes chanceux ! Ces sorties sont forcément effectuées en snorkeling et vous devrez compter 2500 pesos pour la journée avec l’équipement d’inclus, plus 250 pesos de frais de conservation.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ESTELLE✗WILLIAM (@over_globe) le

Rejoindre Siargao depuis Leyte

Après notre séjour à Padre Burgos nous voulions nous rendre sur l’île de Siargao, le passage par Surigao étant obligatoire.

Pour vous rendre à Surigao vous devez prendre un ferry à Liloan, ville située tout à fait en face de la baie de Sogod, par van le trajet peut durer jusqu’à 11h !

La meilleure solution est donc de demander à votre hôtel de vous y déposer en bateau, nous n’avions rien payé pour ce trajet car nous avons profité du fait que le bateau y allait pour une sortie plongée. Ils nous ont alors très gentiment déposés sur la côte et nous avons pris un tuktuk jusqu’à la ville de Liloan.

Il y a 3 ferry par jour, un à 4h du matin, un à midi (que nous avons pris) et un à 20h. Nous avons payé 782 pesos à deux et le trajet dure 2 heures.

Notez bien que vous arrivez au port de Lipata à Surigao et que les ferry à destination de Siargao partent du port de Dapa donc prevoyez le trajet en tuktuk entre les deux (150 pesos).

Leyte reste notre meilleur souvenir, après Balabac évidement, dans les Philippines ! Et il y a tellement d’autres petites îles à découvrir que nous n’avons pas eu le temps de voir. Une vraie petite pépite épargnée par le tourisme de masse et les prix exagérés.

Une belle expérience vous y attend !