Conseils & Astuces

Comment voyager pas cher en Asie

« Voyager pas cher » n’a pas vraiment de sens dit comme ceci car le « pas cher » de quelqu’un sera considéré comme « trop cher » par un autre !

Donc voici notre définition du « pas cher » : nous aimerions ici vous partager quelques astuces pour respecter un budget moyen de 20€ (plus ou moins 5€ pour certains pays) par jour et par personne en Asie.

Il faut également considérer le fait que rester longtemps dans un pays vous permet de lisser votre moyenne budgétaire quotidienne.

Notre mot clé : optimisation ! On cherche toujours à dépenser le moins possible mais en ayant le mieux possible pour ladite somme.

Le logement

  • Oubliez la réservation en ligne ! Les prix en direct avec les établissements sont souvent moins cher qu’en ligne. Notez également que les petits établissements de type « guesthouse » ont rarement un site web et encore moins des chambres en ligne !
  • Négociez le prix des chambres. En cherchant un logement directement sur place vous pouvez voir à quoi ressemble réellement les chambres, voir également l’environnement autour de l’établissement et évidemment négocier les prix en direct ! Même si vous ne réussissez qu’à grappiller quelques euros c’est toujours ça de pris.
  • Faites une croix sur Booking. Si vous voulez tout de même réserver en avance de temps en temps une chambre, faites le sur agoda.com. Ce site recense des établissements beaucoup moins cher que sur Booking pour la partie Asie. Sur Booking vous trouverez essentiellement les beaux établissements et donc les prix les plus élevés (dans la majorité des cas).
  • Pour les grandes villes privilégiez Airbnb. Allez toujours faire un tour sur ce site pour comparer avec les offres des hôtels ou auberges de jeunesse. En général vous vous en sortez avec un prix plus intéressant et des logements beaucoup plus sympas !

  • Fixez-vous un budget en tête. Avant de commencer le tour des hébergements sur place, donnez-vous un budget à respecter. En général nous nous donnions la moitié du budget quotidien pour une personne. Exemple : Si votre budget est de 20€ par jour et par personne alors votre budget logement quotidien sera de 20€ la nuit maximum (ou 10€ par personne), et si vous trouvez moins alors c’est encore mieux ! Cela va dépendre des pays mais nous avons très rarement payé 20€ pour une nuit en Asie, toujours moins.

  • Concentrez-vous sur l’essentiel. Il est très facile d’économiser quelques euros en faisant des choix. Quelques exemples : Si vous êtes dans une ville où la chaleur n’est pas écrasante alors privilégiez une chambre avec ventilateur plutôt qu’une chambre climatisée, la climatisation coûte toujours plus cher ! Si vous êtes dans un endroit où la douche chaude est rare alors vous n’avez pas forcément besoin de la climatisation, cela vous évitera d’être glacés en sortant de la douche ! Si on vous propose une chambre avec petit déjeuner inclus, demandez le prix sans le petit déjeuner pour voir si cela vaut le coup comparé aux prix locaux de la nourriture.

  • Et puis il y a le must : le couchsurfing. C’est effectivement le moyen le moins cher de dormir car en général il ne vous coute rien ! Malheureusement nous n’avons encore jamais tenté l’expérience donc on ne peut pas vous en dire plus. Le site internet de référence est couchsurfing.com.

Les transports

  • Les jambes sont faites pour marcher ! Quand les villes sont relativement petites vous pouvez tout à fait vous permettre de marcher afin de rejoindre votre logement, un point d’intérêt ou le centre ville. Pour connaître les distances à parcourir maps.me est votre meilleur ami ! Exemple : Vous arrivez en bus dans une ville inconnue, vous avez repéré un hébergement sur internet qui vous semble correct, une nuée de tuktuk se jette sur vous à la descente en vous demandant où vous allez ! Vous regardez sur l’application, le logement est à 1,2 km, pas besoin de transport ! Jusqu’à 2km les trajets sont largement faisables avec les sacs à dos, n’ayez pas peur.

  • Le scooter est votre allié. Si vous savez conduire un scooter alors n’hésitez pas à en louer un pour chaque trajet qui nécessite un petit transport ! Vous paierez toujours moins cher, de plus vous seuls décidez de l’heure à laquelle vous partez et vous revenez. En ce qui concerne la circulation, prenez le temps d’observer les comportements de chacun, la façon dont ils conduisent et les règles qu’ils semblent suivre. Ensuite allez-y doucement et suivez le mouvement !
  • Les cars sont vos amis ! C’est le moyen de transport le moins cher dans la majorité des pays d’Asie continentale, le réseau est extrêmement bien développé ! En général vous pouvez demander les informations sur les horaires et les destinations à votre hébergement, sinon rendez-vous au terminal de bus directement. Attention, un trajet de nuit vous fera épargner du temps mais pas forcément de l’argent. En général quand vous voyagez à deux, le trajet de nuit en bus coûte plus cher que ce que vous auriez pu payer dans une auberge ou une guesthouse.
  • Les tuktuk on adore ! En règle général les tuktuk sont les transports les moins cher que vous trouverez dans les villes, de plus la négociation est largement possible. N’oubliez pas de télécharger l’application maps.me au préalable pour vous donner une idée des distances à parcourir. La négociation est plus facile quand vous pouvez montrer à votre interlocuteur que vous connaissez la distance existante !
  • Soyez observateurs. Dans les centres villes, gares, aéroports, ports, etc… Vous avez toujours des transports en commun mis à votre disposition pour vous faciliter les déplacements. Un bus sera toujours beaucoup moins cher qu’un transport privé ! Certaines attractions touristiques ont même des navettes gratuites pour s’y rendre (centres commerciaux par exemple) donc regardez autour de vous et renseignez vous auprès de votre logement.
  • Un taxi ? Non ! Prenez un Grab. Si des Grab circulent à l’endroit où vous êtes alors vous pouvez être certains que ce sera toujours moins cher qu’un taxi normal. Vous n’avez qu’à télécharger l’application en avance et le commander en quelques minutes ! Et si vous ne trouvez pas de Grab dans une grande ville, insistez pour avoir le compteur dans le taxi, histoire de payer le bon prix. Attention, dans certaines villes le prix d’un taxi est à la minute et non au km (Cebu par exemple), ce n’est alors pas une bonne idée car ces villes sont toujours embouteillées et l’addition est bien salée à la fin de la course !
  • L’eau à franchir ? Privilégiez le ferry ! Le ferry sera toujours moins cher que l’avion, mais vraiment beaucoup moins cher. La véritable question sera de savoir si vous avez le temps de consacrer plusieurs heures à ce trajet. Aux Philippines et en Indonésie les trajets peuvent varier de 1h à 20h, si ce n’est plus, donc il va falloir être bien renseigné. Même pour les grandes distances, regardez si un ferry de nuit, par exemple, effectue ce trajet.
  • Un avion à prendre ? Comparez les aéroports ! Vous pouvez facilement économiser de l’argent en comparant les prix des avions au départ des aéroports alentours ou même un plus loin ! Nous voulions aller à Hong Kong à partir de Bangkok en pensant que cet important aéroport proposerait les meilleurs prix. Au final nous avons comparé et trouvé un vol 40€ moins cher à partir de Danang au Vietnam. Nous en avons même profité pour passer 3 semaines sur place, pays qui n’était pas initialement prévu dans notre itinéraire ! N’oubliez pas de comparer les différents prix sur le site momondo.com, et pour acheter vos billets facilement en Asie rendez-vous sur traveloka.com !
  • Une escale sur un long vol ? Si vous devez prendre un long vol (en Asie, donc 5 ou 6h) qui effectue forcément une escale sur le trajet alors découpez vous-même le vol. Par exemple, si vous devez faire le trajet Manille (Philippines) – Makassar (Indonésie), vous ferez obligatoirement une escale à Jakarta. Donc le mieux est de chercher un billet Manille – Jakarta puis un autre billet Jakarta – Makassar. En faisant ceci nous avons économisé 30€ par personne sur le trajet. Attention tout de même à respecter un temps d’escale de minimum 3 heures entre les deux vols.

L’alimentation

  • Mangez local. Les petits restaurants locaux seront toujours moins cher que les restaurants proposant des plats occidentaux. De plus, les restaurants locaux proposent une cuisine préparée sur place avec des produits frais et locaux, alors que les restaurants occidentaux auront tendance à vous servir des plats surgelés. On ne trouve pas forcément localement les ingrédients de nos plats occidentaux surtout en ce qui concerne les formages ! Cela vous évitera bien des problèmes de digestion, de manger des produits frais plutôt que surgelés, en plus d’économiser votre argent.
  • Divisez votre budget nourriture par 3 en étant végétarien. Le but n’est absolument pas de vous convertir au végétarisme, mais en mangeant végétarien nous payons en moyenne 3 fois moins cher nos additions que si nous mangions de la viande ou du poisson. Par exemple, en Indonésie la portion de poisson coûte en moyenne 25000 roupies quand la portion de tempe (soja fermenté) coûte en moyenne 7000 roupies. Et même si vous ne voulez pas arrêter de manger du poisson et de la viande, vous pouvez toujours faire un repas végétarien sur 3 par exemple. Mis bout à bout vous ferez forcément des économies.
  • N’ayez pas peur de la street food. Effectivement au premier abord la street food peut faire peur. Le petit stand semble sale, l’endroit pour cuisiner n’est pas comme on peut le voir dans un restaurant occidental, l’aspect extérieur n’est pas très inspirant… Mais vous feriez une erreur en jugeant seulement l’aspect ! Les plats sont simples et locaux, préparés rapidement, souvent vous avez un petit espace pour vous installer et les prix sont riquiquis ! En Inde nous avons rarement mieux manger que dans la rue, au Vietnam également et à quelques autres endroits en Indonésie.
  • Les boissons c’est dehors ! Quand vous mangez dans un petit restaurant local ou dans un restaurant occidental le prix des boissons et surtout de la bouteille d’eau peut vite faire peur !! Nous achetons toujours notre bouteille avant d’aller manger, dans une petite supérette par exemple, afin de payer le vrai prix. Alors oui vous allez économiser peu d’argent remis en euros mais en monnaie locale ce serait un gâchis de s’en priver. Par exemple, À Komodo en Indonésie la bouteille d’eau coûte 5000 roupies en supérette, au restaurant vous la paierez minimum 10000 roupies voire 20000 roupies dans les restaurants occidentaux. En Asie, à la différence des pays occidentaux, il n’est pas interdit d’amener de la boisson de l’extérieur, ce n’est pas mal vu, alors ne vous en privez pas !

Et n’oubliez pas de manger une pizza de temps en temps, c’est bon pour le moral ! Nous ne nous sommes jamais privé pour la nourriture, c’est souvent juste une question de bon sens. Et puis quand on a envie de se faire vraiment plaisir alors on le fait sans se poser de questions !

Autres

  • La machine oui mais pas à n’importe quel prix ! Si vous voulez faire nettoyer vos vêtements comparez bien les prix ! Les prix peuvent varier du simple ou double selon que vous les donniez à votre hôtel ou dans une petite boutique de la ville. Ce sera en général beaucoup moins cher d’amener votre linge dans une « laundry » de la ville que de les confier à votre hébergement qui prendre une commission sur ce service. Et même parfois selon les quartiers où vous êtes, les prix peuvent être plus élevés que si vous décider d’aller un peu plus loin. D’ailleurs en règle général vous paierez tous les services plus cher si vous passez par votre hébergement plutôt que de le faire vous-même en direct.
  • La carte sim locale est indispensable ! Alors ce n’est pas un moyen d’économiser de l’argent de façon directe mais elle vous aidera dans la vie de tous les jours. Les cartes sim locales ne sont vraiment pas chères (comptez en moyenne une dizaine d’euros pour un mois d’internet), très faciles à utiliser (en général ceux qui vous la vendent l’activent directement sur votre téléphone) et disponibles à peu près partout (magasins qui vendent des téléphones, 7eleven, petites supérettes, etc…). Prenez le réseau téléphonique principal du pays pour être certain de capter partout (en général il y a de la pub pour celui-ci un peu partout dans les rues) et ensuite vous pourrez organiser vos déplacements, chercher des logements, traduire des mots pour parler avec les locaux s’il y a besoin, pour à peu près tout en fait ! Nous en achetons une dans chaque pays et à chaque fois elle nous est indispensable pour l’organisation.

Avec toutes ces petites astuces concernant les principaux pôles de dépense, vous pourrez faire un grand nombre d’activités et de visites sur place, sans jamais vous priver et en respectant votre budget !